Référencer ses vidéos pour générer du trafic sur un site

Référencer une vidéo

Le contenu de la vidéo :

La vidéo doit être réalisée avec des moyens professionnels.

  • Avec une qualité de tournage (sans flous, perte de son, luminosité insuffisante …)
  • Un montage qui met en valeur votre action
  • Eventuellement un générique ou un habillage qui servent votre marque

Le synopsis et le story-board sont de bonnes étapes pour concevoir votre film avant de la tourner.

Le message que vous souhaitez délivrer doit être clair, il doit pousser à une action (acheter, consulter un site etc…) .


Mettre sa vidéo en ligne.

En grande majorité les vidéos sont déposées sur des plateformes.

Ces plateformes acceptent de nombreux formats vidéos, la conversion est donc réalisée directement en ligne.

(Voir le top 15 des sites vidéos les plus vus)

Elles proposent généralement d'héberger votre vidéo et de la doter d'un "player" qui facilite la manipulation du film (play, pause, etc...).

Il faut créer un compte : Il est conseillé de trouver un nom qui puisse bien fonctionner avec votre thématique.

Lors du chargement de votre vidéo, il vous faudra donner des informations comme le titre, la description ou encore les mots clés. Ceux-ci sont déterminants pour bien positionner votre vidéo dans les moteurs de recherche, il faut donc bien choisir les mots employés afin qu'ils rentrent en résonance entre eux.

Si d'autres informations vous sont demandées (catégorie, lieux, ...) il faut essayer de remplir le maximum d'informations et de favoriser votre vidéo en privilégiant le partage (commentaires, notes, etc...).

Les informations de sous-titrage vidéo nommées Closed captioning, permettent d'ajouter du texte en surimpression.

La fonction export (embed) permet d'embarquer la vidéo sur d'autres sites en copiant une ligne de code.

La vidéo peut alors être regardée simultanément sur de nombreux sites, cela démultiplie l'impact au niveau de votre public.

Dans le cas d'un "Buzz" la vidéo est relayée de manière exponentielle sur Internet, la plateforme gagne ainsi un nombre de liens très important.

Il est donc conseillé d'utiliser plusieurs plateformes et de toujours bien communiquer sur votre marque, votre site, afin d'avoir un retour réel sur votre action.

 

Si comme certains professionnels vous préférez héberger vous-même vos vidéos, il vous faut :

 

  • Un nom de domaine qui vous appartient
  • Un site ou un blog pour les afficher
  • Un logiciel FTP pour envoyer vos fichiers vidéos en ligne (ou le faire via votre CMS)

 

La vidéo (.avi ou autre) doit être convertie dans format adapté pour le web.

  • Vidéo Flash .flv
  • RealVidéo .rm ou .ram
  • Windows Média .asx ou .wmv

Cela demande donc un logiciel de conversion vidéo ou un logiciel de montage.

Une vidéo qui ne dispose pas d’un " Player " n'est pas exportable et construire son player soi-même n’est pas évident.
Une vidéo que l'on peut partager ou exporter peut avoir la chance de se diffuser en quelques jours sur l'ensemble de la planète grâce aux réseaux sociaux en faisant le "Buzz", la vidéo se retrouve dans le top des vidéos les plus vues. Les extraits les plus marquants vont être parfois relayés au travers d'émissions spécialisées à la télévision ou dans la presse.

Pour accélérer un relais rapide par les moteurs de recherche, il est conseillé de mettre un sitemap vidéo sur son site.

Installer une web TV avec un CMS :

Les chaînes de TV sur le web sont en plein développement.
Le gros intérêt est de pouvoir personnaliser le design de sa chaîne ce qui permet également de mieux mettre en avant sa marque.

Bien entendu, il faut pouvoir alimenter en permanence cette chaine avec une production vidéo importante, l'investissement humain est à prendre en compte.

Quelques solutions :

Intelli'N : http://www.intelli-n.fr/
Wmaker : http://www.wmaker.net
Mediacore : http://mediacore.com/

Le contenu est aussi important que la promotion elle-même, une bonne vidéo laissera une bonne impression et restera longtemps votre ambassadeur sur le web .

Les Rich Snippets :

Le web sémantique

Dans les premières générations de moteurs de recherche, les résultats proposés formaient une liste contenant des paragraphes appelés  Snippets contenant les informations suivantes :

  • Titre
  • Lien
  • Description

 

Le but du référencement naturel était d'arriver le plus haut dans la liste afin d'avoir plus de visiteurs.

En 2007 certains moteurs ont commencé a afficher des images à l'intérieur de cette liste donnant des recherches plus universelles.

Les photos sont rentrées en concurrence avec le texte, avec un sérieux avantage pour les résultats ayant des vignettes.

En 2009 des formats d'enrichissement du texte ont été partagés par Google, Bing et Yahoo, le but étant de pouvoir classer de manière sémantique des informations de même nature sous la forme de "Rich Snippets" :

  • Vidéos
  • Musique
  • Avis
  • Produits
  • Evénement
  • Organisations
  • Personnes
  • Recettes de cuisine
  • Fil d'Ariane

Pour obtenir cet affichage, un effort a été demandé aux webmasters afin de structurer leurs données selon ces normes.

Le format microdata recommandé par Google demande en effet de retoucher au code de son site afin d'accéder à ce niveau de référencement.

Ce format a été adopté rapidement par la plupart des plateformes de vidéo et d'autres sites intéressés par un référencement haut de gamme.

Des extensions ont été développées sous Worpress, Joomla ou encore Drupal afin de mettre en place des Rich Snippets sans rentrer dans le processus de codage.

 


Marqué dans : , , , ,

2 Commentaires »

  1. C'est vraiment très sympa ce système de Rich Snippets. C'est juste dommage que certaines personnes en profitent de nos jour (comme à l'époque avec les caractères spéciaux) pour mettre en exergue leur résultat (et oui, des photos qui apparaissent dans les résultats de recherche, tout de suite ça fait son effet).

Trackbacks

  1. Référencer ses vidéos pour...

Laissez votre commentaire


Veuillez noter : les commentaires étant modérés, il peut y avoir un délai dans l'affichage. Il n'y a pas besoin de soumettre à nouveau votre commentaire.

Avant de valider votre commentaire, merci de réaliser ce test anti-robots : * La limite de temps est dépassée, merci de relancer un nouveau test.