Wulka Drones primé à Bruxelles lors d’un concours sur des applications agricoles

Scan des parcelles avec un droneUne start-up saint-quentinoise qui développe des applications agricoles et pilote des drones.

Les deux co-fondateurs sont habitués à monter sur les podiums des concours :

  • 1er au concours Hackathon - Saint-Quentin.
  • 3ième au Championnat National Entreprendre Pour Apprendre.

Avec l'équipe du Cluster Faubourg Numérique le nouveau défi était de proposer un projet innovant dans le cadre du dispositif Européen FIWARE et du concours "The Net Futures 2015" sur la thématique agricole food related applications.

Le projet monté par Wulka Drones s'est développé autour d'une application de contrôle des cultures basées sur un traitement en ligne (Cloud) de prises de vues réalisées par des drones.

Cet outil assure principalement le suivi de développement de cultures, la détection d'adventices et de maladies, l'estimation de dégâts et la mesure de la biomasse. D'autres analyses vont venir ensuite se greffer sur cette base.

Benjamin BALGA précise : Le projet est intitulé "Crop Analysis Services, Cloud-based, using aerial imagery by drones", soit "Services d'analyse de cultures sur le Cloud utilisant l'imagerie aérienne par drones". Le principe est de permettre aux entreprises opératrices de drones partout dans le monde de faire de l'agriculture de précision.

Le programme Européen FIWARE permet l'accélération des projets en veillant également à leur complémentarité dans un maillage d'autres applications innovantes.

Seule start-up française a se qualifier à Bruxelles pour la finale, Wulka Drones a obtenu la 4ème place.

Cette récompense ouvre de nouvelles perspectives à cette équipe qui va travailler sur d'autres projets européens tout en fournissant des données visuelles inédites à leurs clients.

La start-up dans son écosystème :

Aisne Numérique avait rencontré les deux associés en 2014 Benjamin BALGA et Cédric Chrétien lors de l'événement Passion d'entreprendre. Un drone était alors porté par le robot NAO de l'INSSET, un autre symbole du Cloud computing dans le saint-quentinois.

NAO portant un drone Quadrirotor DJI Phantom

NAO portant un drone Quadrirotor DJI Phantom

 

 Pour en savoir plus : www.wulkadrones.fr


Marqué dans : , , , , ,

6 Commentaires »

  1. Félicitations à nos Français! Comme tous les domaines, l'Agriculture a elle aussi besoin des avancées de la technologie pour continuer à développer ses techniques. J'espère qu'un jour la technologie pourra aussi venir à bout de la surexploitation agricole et du gaspillage... Quel beau projet ce serait...! Restons optimiste!

    • Bonjour,
      L'utilisation de drones dans l'agriculture rentre dans le cadre d'une "agriculture de précision". Cela consiste à analyser en détail les parties du champ qui ont besoin d'apports. Dans ce dispositif l'agriculteur peut ensuite apporter un ajustement sur le sillon qui est en carence ou en excès.

      Nous sommes au début du dispositif : Les données qui seront seront retournées chaque année par les outils connectés vont permettre de trouver la meilleure combinaison afin d'exploiter la terre sans l'appauvrir, c'est à la base l’intérêt de tous.

      Notre agriculture est à la pointe dans ce domaine et apportera certainement des solutions pour mieux appréhender les défis nutritionnels de demain.

  2. Quand la technologie se met au service de la planète nous ne pouvons espérer une meilleure harmonie. Même s'il a été primé au niveau européen le projet, reste sur le vieux continent, j'espère vraiment qu'il s'internationalisera et il en a tout le potentiel! On va suivre ça de près!

  3. C'est là où on voit le génie français, un drone n'est pas simplement un jouet, j'applaudis donc cette initiative.

  4. Il n'y a pas a dire, la France est à la pointe de la technologie pour ce qui est du drone professionnel même si elle accuse tout de même un certain retard sur les drones civils.

Laissez votre commentaire


Veuillez noter : les commentaires étant modérés, il peut y avoir un délai dans l'affichage. Il n'y a pas besoin de soumettre à nouveau votre commentaire.

Avant de valider votre commentaire, merci de réaliser ce test anti-robots : * La limite de temps est dépassée, merci de relancer un nouveau test.